Favorisme contacter Flux RSS
Rechercher :




Pourquoi souhaiter maigrir ?

La minceur a une valorisation sociale très poussée dans nos sociétés occidentales, allégorisant les valeurs de jeunesse, de maitrise de soi, de santé, … au contraire d’autres civilisations qui promeuvent, parfois encore, les personnes ayant de l’embonpoint comme étant bien-vivantes, fertiles…

Sans nous lancer dans un débat ethnologique entre les différentes civilisations, certaines valorisant la grosseur et d’autres comme la nôtre la minceur, il faut retenir que la minceur ou, tout du moins, avoir un poids normal a des vertus qui demeurent incontestables.

Améliorer sa santé. Améliorer sa forme.

Être en surpoids diminue l’espérance de vie (de 10 ans par exemple pour les IMC >=40), coûte cher : ainsi, quelques 2 à 8% des dépenses santé de notre sécurité sociale serait directement liée à l’obésité. Autre exemple : aux Etats-Unis, les soins liés à l’obésité, et la perte de productivité engendré par celle-ci atteint 100 milliards de $ par an, tous les ans (transposés à la France, cette somme permettrait de doubler le revenu de quelques 4,6 millions de smicards). En France, 2,59 milliards d’euros par an(source : Eco-Sante). Enfin, être en surpoids fatigue, lors d’un effort physique ; n’offre pas un physique de rêve, rend la séduction plus difficile et est déprécié dans notre société.

Voici tout plein de raisons de souhaiter maigrir. Pour autant, ne perdez pas du poids n’importe comment. Si vous souhaitez perdre beaucoup de poids, le suivi par un nutritionniste est plus que recommandé. Faites attention également à ne pas tomber dans le panneau de régimes inefficaces aux effets yoyo indésirable. Je vous invite au contraire à lire la méthode SAFE pour améliorer votre hygiène de vie et perdre, plus lentement mais durablement, du poids et affiner votre silhouette..

Conclusions - raisons pour souhaiter perdre du poids

Pourquoi souhaiter maigrir

Article connexe: Méthode SAFE


Bookmark and Share

Vitaforma, se sentir mieux chaque jour


Fleche retour bas